La grotte est connue depuis longtemps sous le nom de « Trou des Fayes » (Fayes signifie moutons en patois).

Dès le début de l'ère chrétienne elle servit de refuge aux indigènes fuyant les envahisseurs ou les barbares qui sévissaient dans la région.

La grotte fut peu à peu comblée par de multiples éboulements ainsi que par des dépôts sédimentaires amenés par les eaux.

En 1831 Haller et Ott pénètrent à 600 m à l'intérieur de la grotte.

En 1863, un homme va marquer l'histoire de la grotte : le chanoine Gard, professeur au collège de l'Abbaye de Saint-Maurice. Il fut le maître d'œuvre d'importants travaux de déblaiement et d'aménagement de la grotte ; ce qui rendit la galerie facilement praticable. Il exploita la grotte en faveur de l'orphelinat pour jeunes filles de Vérolliez dont il était le fondateur.

En 1865, il confia la direction et l'exploitation de la grotte à la congrégation des Sœurs de Saint-maurice ; celles-ci, afin de mieux la faire connaître, la rebaptisèrent « Grotte aux Fées ».

Perchée dans la paroi au-dessus de Saint-Maurice, la grotte domine la vallée. Après un demi kilomètre de sentier didactique dans une galerie éclairée, la promenade souterraine atteint son but ; là, le visiteur peut apercevoir un petit lac alimenté par une vertigineuse cascade.

Le parking de la grotte se situe à l'entrée de Saint-maurice côté Massongex. De là, il suffit de traverser la route pour suivre un chemin balisé qui remonte jusqu'à la grotte. Arrivé à l'entrée de la grotte, on oublie vite la fatigue face à la vue offerte : le Rhône, la plaine et surtout les parois rocheuses des Dents de Morcles.

A mi-parcours, au niveau d'une ancienne tour, le chemin se dédouble. A gauche on rejoint directement la grotte et à droite le passage offre une jolie vue sur la cascade de tuf formé par la rivière qui sort de la grotte.

Plusieurs expéditions tentèrent de trouver un prolongement aux galeries existantes :

1864 Forel

1897 Martel

1920 Augustin Jaquemin

1925 Augustin Jaquemin et Denis Fournier

1929 ils atteignent les 660 m , le point actuel

1947 les premiers croquis

1956 les premiers relevés topographiques

1999 800 m de topographie vont se rajouter

 

Informations générales.

Coordonnées nationales : 566.250 / 119.125

Altitude : 580m

Développement total de la grotte : 1704 m

Développement de la partie touristique : 504 m

Développement de la galerie supérieure (galerie de Virieux) : 1200 m

Surface du plan d'eau : env. 75 m2

Hauteur de la cascade (et de la cheminée) : 77 m

Température de l'air (constante) : 10 °C

Température de l'eau (constante) : 9 °C

Année de mise en exploitation : 1863

 

Concernant l'avenir du site deux projets sont à l'étude :

Le premier consiste à rendre praticable certains prolongements de la grotte.

Le deuxième vise à aménager les forteresses militaires situées aux abords de la grotte.

 

http://www.grotte.ch

 

http://www.grotteauxfees.ch

 

http://www.speleo-lausanne.ch