Saillon est demeuré le type même du bourg médiéval ; au Moyen-Âge, elle avait une position stratégique. Le seigneur de Saillon, au temps de la féodalité, a établi à cet endroit une place fortifiée. A cette époque, le Rhône longeait le pied de la colline et rendait ainsi difficile tout approche de l'ennemi.

« Après la domination romaine, on assiste à une profonde mutation de la société valaisanne.
Le seigneur emploie non plus des esclaves mais des ouvriers et l'on assiste à l'apparition de la monnaie dans les campagnes.
Certain bourg, comme celui de Saillon, est construit près d'un château habité en permanence. On assiste à une organisation commune, le plaid, réunion où se règle les conflits et où les paysans peuvent proposer des nouveautés. Avec le plaid, les communes font leurs premiers pas vers l'indépendance.
Au XIème siècle, le marché local se développe peu à peu et s'établit en ville.
Au XIIème siècle, le Valais développe le marché vers l'étranger ; on parle alors d'économie de transit. »

Source Histoire du Valais – Annales valaisannes 2000-2001

Cette place forte, dominée par une tour, permettait au seigneur Pierre II de Savoie d'élargir son horizon jusqu'à Valère et Tourbillon, Saxon et jusqu'à la tour de la Bâtiaz à Martigny.

L'ouverture de l'axe du St.-Gothard déplacera les échanges commerciaux et la région de Saillon perdra beaucoup de son intérêt. De plus en 1475, lors de la bataille de la Planta , l'évêque de Sion s'empare du Bas-Valais. En 1740 on a construit sur un rocher qui domine le village l'Eglise de Saillon, centre de la communauté chrétienne de l'époque.

A la sortie de Saillon, direction Leytron, l'on peut admirer la chapelle Saint-Laurent un des plus anciens sites chrétiens du Valais.

En longeant le sentier des vitraux, on arrive à la plus petite vigne du monde composée de 3 ceps qui ont appartenu à l'Abbé Pierre et au Dalaï Lama… Il ne s'agit pas là d'une histoire touristique mais d'une œuvre de bienfaisance.

Le musée de la fausse monnaie et de la monnaie authentique nous apprend un peu plus sur la vie de Farinet le faux-monnayeur.

www.saillon.ch

N'oublions pas les fêtes médiévales qui se déroulent tous les quatre ans. En septembre 2003 le public a pu découvrir les goûts de la cuisine d'autrefois. Il a pu suivre avec enthousiasme le grand cortège historique où il pouvait déguster mets et boissons de l'époque. Les prochaines fêtes médiévales auont lieu en septembre 2007.

www.bayardine.ch

Les découvertes de thermes antiques prouve que les Romains utilisaient déjà les sources d'eau chaude de Saillon En 1983, on assiste à l'ouverture des bains de Saillon. Aujourd'hui les bains sont devenus un centre thermal ultra-moderne.




retour